Tin can

Il pose la main droite sur sa hanche. Cuisse contre cuisse, les amants marchent de concert. Le chemin s’ouvre devant eux. Les mots échangés, les corps attachés, le charme du spectacle végétal et les pensées licencieuses nourrissent leur présence. Une capsule les transporte, le plaisir pour seule destination. Il faudra s’extirper pour en sortir.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Résoudre : *
23 − 2 =