Liés #7

La voilà qui se cambre. Solaire dans son plaisir, le visage pointant vers le ciel, elle hurle sa jouissance alors que le foutre épais gicle sur son cul, roule en longues traînées chaudes et s’unit à la mouille abondante. Le bonheur les a foudroyés à la même seconde. Délicatement lovés les amants écoutent battre leurs pulsations cardiaques. Chacune porte la mémoire de l’éclair qui les a traversés… À chaque battement un peu moins vive… Yeux dans les yeux ils redeviennent époux. Quelques portes plus loin, leur enfant dort.


Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Résoudre : *
23 + 25 =