Liés #2

Flashs encore. Au scintillement s’ajoutent les cliquetis. Son sexe se dresse au son de l’acier. Un nouveau gémissement le ramène dans la lumière tamisée de la chambre. Le cul d’Héloïse semble encore plus offert à sa vue troublée par le désir. Il dévore des yeux la chatte brune et l’iris de l’anus. Presque mécaniquement, comme un pantin mû par le diable, il gifle le galbe de la fesse droite. La paume fend l’air et s’abat sèchement, émettant un claquement sec. La salope gémit encore et se cambre de plus belle.

Être là et ailleurs, un homme et un autre. Aimer avec les yeux et avec la queue. Pris entre les flashs et le spectacle lascif, Étienne se transforme. Ses lèvres se pincent. Il retient chaque inspiration pour nourrir son désir de la moindre molécule utile disponible. Son champ de vision diminue pour se concentrer sur le corps d’Héloïse comme un pilote lancé à grande vitesse sur l’asphalte brûlant. De sa fente brune et lisse perle un liquide trouble… Sur lequel Étienne s’empresse de poser l’apex de la langue tendue.


Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Résoudre : *
15 + 16 =