Hamilton

Le flou hamiltonien fait sourire ou peur aujourd’hui mais je donne à cet effet de halo une signification simple : en nimbant l’image d’imprécision il traduit la nébulosité de certains souvenirs. Ai-je vraiment vécu ces instants ? Le brouillard de la mémoire ressemble à un pont suspendu qui mène à l’onirique. En chemin, le roulis a amplifié les émotions et l’authenticité n’importe plus. On baigne littéralement dans ce flou comme dans un nid de coton humide où s’enracinent les pensées proliférantes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Résoudre : *
25 + 14 =